manifeste

À l’origine, une expérience à partir de rien.
Sans penser à la forme en devenir.
Sans plan préétabli.
Partir à zéro.

Tenter d’avancer sur le fil tendu de l’instant, présent du temps et de l’espace du dessin, une tentative de faire ressurgir des plis du sensible,
un monde en soi, vivant et autonome.

Tisser la matière, le lien à l’image fractionnée et débordante du flot constant entre visions réelles et immersion de l’imaginaire.

Coulée
2015
papier, crayon graphite
50 x 70 cm
Reflex
2018
Graphite, craie grasse, pierre noire sur panneau bois
120 x 100
Murmure
2014
Crayon graphite sur papier
216 x 174.5 cm
Sans titre, n°2
2010
crayon graphite
sur papier
198.1x149.6cm
HORA
2014
papier, graphite
200 x 223 cm
Dix phrases

Dix phrases pour Florance P.

1. 
En regardant tes dessins je sens que je dois me prendre du temps. Le temps. Dans la version idéale: le temps de la création.

2.
Elle, ta création, nous amène entre deux systèmes. Là il y a l’accélération exigée par notre société – le vieux time is money – et le temps qui se passe dans la contemplation.

MAGM
2011 (achat de la ville de Bienne)
graphite sur papier
243.5x199.5 cm
Sans titre, n°3
2009
crayon graphite
sur papier
198.1x149.6 cm
CAHIER 3
crayon gris
12x12 cm
Tab
2021
Crayon noir gras, papier
81.5 x 57.5
CAHIER 1
crayon gris
12x12 cm
CAHIER 2
crayon gris
12x12 cm
Jeu de plis
2019
Papier, graphite
Divers petits formats (max 20cm)
Sans titre, n°1
2009
crayon graphite
sur papier
198.1x149.6 cm
Un
2017
nacre
200 cm de diamètre
MONOTYPES
2012-13
graphite sur papier
42x29.7 cm
Vertigo
2016
papier pergamine, graphite, filet, colle
685 x 361cm
Silent
2015 (Expo Musée cantonal Moutier)
papier, graphite
225 cm de diamètre
ça et là
2015
papier, crayon graphite
50 x 70 cm
LACRIME DI MARE
2016
papier, graphite, indigo,
50 x 35 cm
vitae

Florance Plojoux, née en 1968 à Gassin (Vars/F) vit et travaille à Genève
et à Bienne. Après une formation de graphiste puis des études en classe
de communication visuelle (illustration), elle se tourne vers le dessin.
Dessiner pour inventer et « faire naître un monde ». Depuis plusieurs années, elle emploie le graphite comme point de départ ; le dessin comme projet central de son travail, ocille entre le micro et le macro, le lourd
et le léger, le vide et le dense.

CHAM
2011
graphite sur papier
229.8x198.2 cm
Blow
2018
Graphite, bois
120 x 100
Lam
2015
papier, graphite, aimants
150 x 24 x 19 cm
Trans
2018
Graphite, craie grasse, pierre noire sur panneau bois
120 x 100
Sans titre, n°4
2010
crayon graphite
sur papier
198.1x149.6
Flow
2018
Graphite, craie grasse, pierre noire sur panneau bois
120 x 100
L'échappée
2015
papier, graphite, support métal
280.6 x 203 cm
Série de textes

Il en faut

il en est nécessaire

il est là

il est loin

il est proche

il est lui

lui en moi

je suis

suis là

là aussi

il est possible

est possible l'infini

infini à vivre

vivre et respirer

respirer l'air

l'air du TOUT 

 

la puissance de l'être

et de l'absence.

Tahaa
2021
Crayon noir gras, papier
163 x 115
Orée
2016
bois de bouleau, graphite, plexiglas, papier
240 x 142 x 202 cm
Flux
2015
papier, crayon graphite
50 x 70 cm
Vouivre
2019 (Vue d'exposition Pasquart Bienne, achat de la ville de Bienne)
Graphite, papier plié
130 x 47